Au bonheur des mots

365 jours d’écriture #46

Thème de ce 46ème jour du défi proposé par Girl Kissed by fire : http://9gag.com/gag/ayn2WDb

Le calme de Soledad avait disparu au fur et à mesure qu’elle lisait cette lettre. Son visage était inondé de larmes. Elle était traversée par de puissants sentiments contradictoires. L’amour qu’elle éprouvait pour Philippe l’emportait maintenant comme un vague contre laquelle elle ne pouvait pas lutter mais en même temps une colère noire l’envahissait. Elle avait tant attendu, tant espéré un signe de sa part pendant tous ces longs mois, pourquoi ce décidait-il maintenant, alors qu’elle avait réussi à l’oublier, ou en tout cas à refouler ses sentiments pour lui, et qu’elle avait, enfin, repris le cours normal de sa vie. Sa vie était redevenue simple et voilà qu’il revenait détruire ce fragile équilibre qu’elle avait mis tant de temps à reconstruire. Il disait qu’il était évident pour lui qu’ils étaient faits l’un pour l’autre, oubliait-il leurs familles respectives ? Croyait-il que le destin leur aurait joué un si mauvais tour. S’ils avaient vraiment été destinés l’un à l’autre ne se seraient t’ils pas rencontrés bien avant, lorsqu’ils étaient libres tous les deux ? Qu’attendait-il d’elle, qu’elle court pour le retrouver sans soucis des conséquences. Deux voix s’affrontaient en elle, l’une qui lui disait de saisir sa chance maintenant, car elle n’en aurait plus jamais d’autre, que son amour pour lui était plus fort que tout, qu’il était vain de lutter. L’autre qui lui disait qu’elle avait déjà trouvé celui qui était fait pour elle et que c’était avec lui qu’elle partageait sa vie, que leur amour était plus fort que tout, qu’il n’avait pas terni avec les années et que, quel que soit ce qu’elle éprouvait pour Philippe, ça ne ferait jamais le poids face à ça. Sacha allait bientôt rentrer de son entrainement de foot et s’était la Saint-Valentin, elle voulait profiter de cette journée, il fallait qu’elle se reprenne. La colère finit par l’emporter, elle rangeât cependant la lettre dans sa trousse à maquillage (là ou Sacha ne la trouverait pas) pensant y revenir plus tard.

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « 365 jours d’écriture #46 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s