Au bonheur des mots

365 jours d’écriture #45 : lettre ou poème d’amour

Thème de ce 45ème jour du défi proposé par Girl Kissed by fire : Lettre ou poème d’amour

Vous l’aurez peut-être compris avec mes précédents textes, l’amour est un sujet qui m’inspire, je me censure parfois pour ne pas faire que des textes sur ça mais aujourd’hui j’ai pu m’en donner à cœur joie !

Soledad ouvrit la porte. Quand le livreur sur son perron lui dit qu’il avait un bouquet de fleurs pour elle, elle lui dit qu’il devait faire erreur, mais non, le bouquet était bien pour elle. Lorsqu’il était en déplacement Sacha lui envoyait bien des fleurs pour la Saint-Valentin mais cette année il était là. Il s’était simplement absenté ce matin pour aller à son entrainement de foot dominical. Il reviendrait pour le déjeuner avec une grosse boite de chocolats pour l’occasion. Elle ouvrit l’enveloppe qui était accrochée au bouquet où elle trouva une lettre, elle reconnut tout de suite l’élégante écriture mais vérifia tout de même la signature : « Philippe ». Elle fut ravie de constater que ses joues n’avaient pas rougies en lisant ce nom, que ses mains ne tremblaient pas en tenant cette lettre et que son cœur ne s’était pas mis à battre la chamade et n’avait pas non plus manqué un seul battement. C’est avec beaucoup de calme et de détachement qu’elle entreprit la lecture de cette lettre.

« Ma chère Soledad,

J’imagine que tu vas trouver cela un peu cavalier de t’écrire alors que je t’ai laissé sans nouvelles depuis si longtemps. J’espère que tu prendras tout de même la peine de lire cette lettre et si tu le fais je t’en remercie. Je suis désolé de t’avoir laissée ainsi dans l’ignorance et le silence, sache que si je l’ai fait c’est par amour pour toi. Car oui je t’aimais Soledad, et je t’aime toujours. Je t’ai aimée dès l’instant où je t’ai vue pour la première fois, je ne crois pas que c’était réciproque alors. Peu à peu nous nous sommes rapprochés, nos conversations sont devenues plus intimes. Il m’a semblé comme une évidence que nous étions faits l’un pour l’autre mais j’ai compris que les choses n’étaient pas aussi simples pour toi, que tu aimais très profondément ton mari et que les sentiments que tu semblais commencer à éprouver pour moi te faisaient souffrir. Alors je me suis éloigné, avant qu’il ne soit trop tard. J’ai essayé de prendre la bonne décision, pour toi, pour que tu sois heureuse de nouveau. J’ai fait du mieux que je pouvais pour t’oublier, mais je n’y arrive pas. Je suis désolé, Soledad, je pensais que te savoir heureuse loin de moi suffirait à mon bonheur, mais c’est au contraire un réel crève-cœur. Je ne t’ai jamais dit mes sentiments et je me dis que peut-être ça aurait pu tout changer. C’est pour ça que je t’écris aujourd’hui, pour te dire que je t’aime éperdument et que je suis prêt à tout quitter pour toi.

Je t’aime,

A toi pour toujours,

Philippe »

 

DSC_0007

Publicités

Une réflexion au sujet de « 365 jours d’écriture #45 : lettre ou poème d’amour »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s