Au bonheur des mots

365 jours d’écriture #29

Thème de ce 29ème jour du défi proposé par Girl Kissed by fire : Danse.

Alors qu’elle reprenait le chemin du travail après sa pause déjeuner chez elle Soledad avait reçu un appel de Sacha. Il en avait enfin terminé avec le dossier sur lequel il travaillait ardemment depuis plusieurs mois. Pour fêter ça il avait demandé à sa mère d’aller récupérer les enfants le soir afin qu’ils puissent sortir dîner en tête à tête et danser. Ils adoraient danser tous les deux, c’est d’ailleurs ainsi qu’ils s’étaient rencontrés quinze ans auparavant, mais ils n’avaient plus trouvé de temps pour le faire depuis la naissance de leurs enfants.

N’ayant pas à courir à l’école et chez la nounou après le travail Soledad en avait profité pour faire un tour chez le coiffeur et s’offrir une manucure avant de rentrer chez elle. Ça lui avait fait énormément de bien de se faire ainsi pomponner. Elle se regarda dans le miroir tout en nouant la ceinture de sa robe sur sa taille fine. Malgré trois grossesses, qui lui avaient laissées quelques kilos superflus et une peau ayant tendance à se relâcher un peu trop à son goût, elle se trouvait jolie ce soir. Il y avait longtemps qu’elle n’avait plus eu l’occasion d’aller chez le coiffeur, de mettre du rouge à ses ongles ni même de se maquiller ou d’enfiler une robe et des talons, elle se sentait féminine à nouveau.

Quand Sacha la vit son regard brilla d’admiration « Tu es splendide mon amour » lui dit-il alors. Elle le regarda à sont tour attentivement, comme si elle le voyait pour la première fois. Cette année il avait dû mettre les bouchés doubles au travail car il visait une promotion, les dossiers comme celui qu’il venait de terminer l’avaient souvent retenu jusqu’à tard dans la soirée au bureau, Ils n’avaient donc eu que peu d’occasions de se voir. Pour ne rien arranger l’esprit de Soledad avait été accaparé par Philippe qui était pourtant bien moins son genre d’homme que Sacha. Qu’il était séduisant, avec son regard ténébreux, ses cheveux bruns bouclés, ses épaules de nageurs et son torse musclé.   

Pour commencer leur soirée de retrouvailles ils s’offrirent un bon restaurant où ils discutèrent énormément, ce qu’ils n’avaient plus eu l’occasion de faire depuis un long moment. Mais c’est lorsqu’ils furent sur la piste de danse que la magie se produisit, comme lors de leur première rencontre. Dès qu’ils se mirent à danser sur les rythmes de la salsa et du tango plus rien ne sembla exister en dehors de leurs deux corps qui bougeaient dans une harmonie parfaite et de la musique. Elle eut la sensation d’une fusion entre eux, ils ne parlaient plus, ils n’en avaient plus besoin, ils étaient si bien accordés… Comment avait-elle put perdre cela de vue ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « 365 jours d’écriture #29 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s