Au bonheur des mots

365 jours d’écriture #28

Thème de ce 28ème jour du défi proposé par Girl Kissed by fire : Décrire une maison.

Hélène repensa à leur « nid douillet », au coup de foudre qu’ils avaient eût tous les deux en visitant cette maison. C’était une belle longère bretonne en pierre avec un toit d’ardoises qui n’avait rien perdu de son caractère malgré une rénovation récente. Elle était bordée par des parterres d’hortensias roses qui faisaient ressortir le bleu de ses volets et de ses portes. De la vigne vierge courrait sur ses murs ce qui lui donnait un petit charme supplémentaire. A l’intérieur, le carrelage ancien, les pierres et les poutres apparentes donnaient toute son âme à la maison. Le salon était occupé par une vaste cheminée autour de laquelle ils avaient disposé des canapés qui faisaient de cette pièce un endroit cosy et douillet ou elle aimait, lorsqu’elle n’avait pas quelque chose de plus intéressant à faire à l’extérieur, se lover contre Lucas et écouter le feu crépiter en hiver. Ils avaient repeint la grande et vieille table de la salle à manger en un blanc crème assorti à ma couleur des doubles rideaux ce qui apportait beaucoup de douceur et de clarté à cette pièce d’où une porte-fenêtre permettait d’accéder au jardin. Ils aiment à en profiter avec leurs amis jusqu’à tard dans la nuit les soirs d’été. La cuisine était un lieu où ils passaient beaucoup de temps ensemble, ils aimaient tous les deux cuisiner et appréciaient les performances de la cuisinière piano à l’ancienne. Pour accéder à l’étage on empruntait un vieil escalier qui craquait sous les pas. Les pièces y étaient aménagées dans les combles. Il y avait une jolie petit salle de bain à l’ambiance marine avec des meubles en bois blanc et du carrelage bleu, une chambre d’amis et leur chambre décorées toutes deux dans des tons blancs et beige avec d’épais édredons pour les nuits d’hiver. Repenser ainsi à leur maison avait ramené à sa mémoire tous les bons moments qu’elle y avait vécu avec Lucas. Elle était très impulsive et n’avait pas l’habitude de regarder en arrière, d’avoir des doutes et encore moins de revenir sur une de ses décisions, mais voilà qu’elle se mettait à faire tout ça alors qu’elle aurait cru que son séjour ici allait exacerber sa témérité et son esprit d’indépendance.

Publicités

3 réflexions au sujet de « 365 jours d’écriture #28 »

  1. Superbe description de cette maison que j’imagine bien au milieu d’une campagne. C’est un beau défi que tu te lances, je parcours tes écrits souvent. A bientôt à toi et ta plume.
    A.F.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s