Au bonheur des mots

365 jours d’écriture #26

Thème de ce 26ème jour du défi proposé par Girl Kissed by fire : Dernière phrase d’un roman.

Pour ce thème j’ai choisi de prendre la dernière phrase d’un roman au hasard de ma bibliothèque et de voir si ça pouvait me donner un sujet. J’ai pris « Un homme à distance » de Katherine Pancol dont la dernière phrase est « Ou écrire une lettre qu’elle ne postera jamais ». J’ai eu de la chance encore une fois : une lettre écrite et destinée à ne jamais être postée c’est un sujet qui m’inspire en revanche je trouve que ça ne convient à aucun de mes personnages alors j’en crée un nouveau (ou plutôt une nouvelle) pour l’occasion.

Soledad alluma la radio, l’émission parlait de l’art nouveau et immanquablement elle pensa à lui qui aimait tant ce mouvement artistique. « Six mois que je n’ai plus aucune nouvelle de lui mais pas moyen de l’oublier, Il faut que ça cesse, ça me fait trop souffrir» se dit-elle alors désespérée. « J’ai besoin de tourner la page, et si j’essayais de lui écrire une lettre pour vider mon sac et de la brûler ensuite comme Elsa me la conseillé… Je doute que ça fonctionne mais ça ne me fera pas de mal de toute façon ». Elle prit un papier et son stylo plume et commença sa lettre.

Elle hésita puis écrivit « Mon cher ami », puis réfléchi de nouveau

« Je ne commencerais surement pas ma lettre ainsi si je prévoyais de lui envoyer pourtant cette formule lui convient bien lui qui est si cher à mon cœur… De toute façon ça n’a pas d’importance puisque je ne la posterais pas », Elle reprit laissant les mots couler avec facilité sur le papier.

« Je t’écris aujourd’hui car j’ai besoin de vider tout ce que j’ai sur le cœur, j’aurais préféré le faire en face à face mais ce n’est pas possible… J’ai besoin de t’écrire car la peine que tu m’infliges en m’ignorant ainsi soudainement est trop lourde pour moi, je pensais qu’avec le temps ça finirait par passer, mais le temps passe et je pense toujours à toi… Je trouve cela terriblement injuste. Je menais une petite vie tranquille et plutôt heureuse jusqu’à toi. Et puis tu as débarqué comme un séisme dans ma vie, je n’ai pas réalisé ce qui m’arrivait je n’ai pas vu que j’étais en train de tomber amoureuse de toi, ça allait tellement à l’encontre de toutes mes valeurs et de tout ce en quoi j’ai toujours cru que j’ai mis du temps à le comprendre… Nous sommes mariés chacun de notre côté et heureux, ça ne devrait pas arriver ces choses-là. Peut-être que c’est ça qui t’as fait fuir… Je suis désolée de ces sentiments trop encombrants, moi je ne veux que ton bonheur, je ne veux pas détruire ton couple, pas plus que je ne veux détruire la stabilité de ma propre vie. J’avais juste espéré qu’on aurait pu au moins être amis, ça m’aurait suffi tu sais. Avoir le plaisir de discuter avec toi de temps à autre et partager tes bonheurs et tes peines pourquoi pas, j’en attendais pas plus que ça… Mais tu me refuse même ça… C’était si fort ce que je ressentais pour toi que stupidement j’ai cru que c’était réciproque et c’est probablement pour ça que malgré tout le mal que je me donne je ne parviens pas à t’oublier. N’y a-t-il vraiment rien eu entre nous ? J’aimerai tant avoir une réponse à cette question… Quand je repense à ces moments que nous avons passé tous les deux, je me dis que c’est impossible, tu semblais les rechercher et les apprécier autant que moi… Me serais-je trompée à ce point ? Face à ton silence je me dis que c’est la seule explication possible…

En tout cas j’espère de tout cœur que tu vas bien, que tu es heureux et que ton monde n’est pas aussi bouleversé que le mien.

Bien à toi,

Soledad »

Puis elle brûla sa lettre et constata qu’elle se sentait effectivement un peu plus légère. Serait-ce suffisant pour l’oublier ? Elle en doutait mais elle avait le cœur un peu moins lourd, c’était déjà ça.

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « 365 jours d’écriture #26 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s