Non classé

365 jours d’écriture #20

Thème de ce 20ème jour du défi proposé par Girl Kissed by fire : Et si l’un de vos personnages prenait vie ?

Ce jour-là j’étais bien inspirée, mes doigts courraient sur le clavier, nous en étions au 18ème jour du défi et j’étais en train d’écrire la conclusion de mon texte du jour « Elle avait encore des doutes sur cette décision jusqu’à son arrivée ici mais ils s’étaient peu à peu envolés lors de son survol de la banquise en hélicoptère. Elle avait été émerveillée par la splendeur du paysage et s’était soudain sentie parfaitement à sa place. » Une voix masculine me fit alors sursauter « Non, non, ça ne va pas du tout ça ! ». Je me retournais et vis juste derrière moi un homme, en train de lire par-dessus mon épaule.

-« Mais qui êtes-vous et comment êtes-vous arrivé chez moi ? » m’exclamais-je inquiète

– « Comment ça qui je suis ? Mais Lucas voyons, c’est vous qui m’avez créé vous devriez quand- même me reconnaître. Quand à savoir comment je suis arrivé là, attendez le 20ème jour du défi et vous comprendrez… Bon pour votre fin là je pense que vous devriez plutôt écrire « A peine était-elle partie pour ce voyage qu’elle réalisa que Lucas était l’homme de sa vie et décida de rebrousser chemin »

Malgré toute l’incongruité de cette situation je me mis à dialoguer avec lui.

-« Ah non désolée, ça ne marchera pas du tout, vous l’avez trop déçue, et puis vous n’aviez rien en commun tous les deux, ça ne peut pas fonctionner un couple comme ça »

– «Mais on est dans une fiction ça n’a pas besoin d’être réaliste… Elle me manque, ramenez-la moi. » me dit-il alors avec un ton d’un enfant capricieux qui ne collait pas du tout avec sa belle voix grave.

– « Je l’ai créé bel homme mais avec un très mauvais caractère » pensais-je alors. Puis je repris à voix haute « Dis donc vous êtes sacrément égoïste, elle est en train de vivre le rêve de sa vie là, laissez-la donc en profiter ! Et puis je croyais qu’elle n’était pas celle qu’il vous fallait ?»

– « J’ai eu tort je m’en suis rendu compte dès qu’elle m’a annoncé qu’elle partait pour cette mission, ma vie me semble insipide depuis qu’elle n’est plus là » dit-il alors d’un air si triste que j’eu soudain pitié de lui.

-« j’aime beaucoup le personnage d’Hélène, j’imagine lui faire rencontrer un homme qui la rendra heureuse, et, au risque de vous contrarier, vous n’en semblez vraiment pas capable pour le moment»

-« vous avez raison mais je suis prêt à changer pour elle » me dit-il d’un air résolu

-« vraiment ? Et bien dans ce cas profitez des six mois qu’elle va passer en terre Adélie pour me le prouver et je verrai ce que je peux faire pour la suite » son visage, s’illumina alors d’un sourire reconnaissant

-« Oh merci ! Je ne vous décevrais pas c’est promis » me répondit-il avant de disparaître aussi soudainement qu’il était apparu.

 

 

Publicités

12 réflexions au sujet de « 365 jours d’écriture #20 »

  1. Ah, ah! (bis)
    C’est incroyable, les dialogues que nous pourrions avoir avec nos personnages. Il y a quelques années (7 ou 8 + ou -), j’avais imaginé interviewer l’un des personnages d’une de mes histoires. J’ai laissé « la chose » au brouillon (j’étais partie dans un joyeux délire).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s